BLOG

Comment je suis devenue illustratrice jeunesse

Comment je suis devenue illustratrice

Je suis en train de préparer mes fichiers que je vais tout bientôt envoyer à l'imprimeur. Je vous ai parlé il y a quelques temps du projet de livre jeunesse que nous avons mis en financement participatif sur Ulule.

Nous avons décidé de mettre quelques pages supplémentaires à la fin du livre avec les croquis, des dessins, quelques explications du déroulement de la fabrication du livre, et des petites notes sur l'auteur et l'illustratrice.

C'est comme ça que j'en suis venue à écrire : Comment je suis devenue illustratrice jeunesse.

Et je me suis dis que ça serait sympa de le partager sur le blog.

La petite histoire de ma vie... D'illustratrice

J’étais une enfant très solitaire et proche de la nature, je m’évadais dans un imaginaire qui était sans fin. Ce qui concernait le monde humain et l'école n'avait pas grand intérêt pour moi. Et je ne me sentais pas à la hauteur des attentes des adultes. L'école était compliquée pour moi, je n'arrivais pas à rester concentrée et l'on me disait sans arrêt que j'étais dans la lune.

J'étais une enfant assez triste qui trouvait du réconfort dans un monde que je me créais. Le dessin me permettait de rendre plus concret mon imaginaire débordant.

C'est seulement en entrant en école d'arts appliqués en seconde, que j'ai commencé à trouver ma place et à ne plus être en retrait des gens que je ne comprenais pas. L'avantage en art, était que chaque élève de la classe avait un petit "je ne sais quoi" qui les rendait à part. Et à ce moment là, nous n'étions plus moqués à cause de nos différences, elles étaient devenues des qualités. J'aimais toujours autant le dessin et ma vie sociale commençait à être existante. Par contre, au niveau des études, j'étais toujours à la traine. Je crois que j'ai passé toutes mes années d'étude à devoir beaucoup travailler pour passer les classes, j'ai toujours eu un mal fou à intégrer de nouvelles connaissances.

J'ai fini par obtenir un BTS communication visuelle grâce à un chemin détourné en passant par une mise à niveau. (merci à mes parents qui ont financé l'école privée car j'étais refusée dans toutes les classes publiques). Et ma vie n'avait plus aucun sens s'il n'y avait pas d'art dans mes études.

La mise à niveau a été la meilleure année que j'ai connu de ma vie en terme d'apprentissage. C'était du dessin à longueur de journée, cours de nu, dessin en extérieur, cours d'illustration, dessin hyper réaliste que l'on nommait "étude documentaire"... J'ai fait des pas de géant en matière de dessin cette année là. Je ne m'étais jamais autant amusée et sentie bien dans mes études.

Mais la réalité de la vie fini par nous rattraper, on sort des études et il faut trouver du travail. J'ai trouvé un poste de graphiste quelques mois plus tard en banlieue parisienne. 2h de train le matin, 2h le soir... Et un patron qui me faisait du harcèlement morale. J'ai mis fin à ma période d'essai et je suis retournée chez mes parents.... Retour à la case départ...

Je ne retrouvais pas de travail, il fallait savoir faire des sites internet. Je fini par arriver sur Limoges où j'attaque une licence webdesign. Je trouve un travail dans lequel je déchante très vite... Je retrouve le même genre de patron qui me harcèle, me parle mal, ne cesse de me rabaisser et qui y prend un malin plaisir... Là, je commence une dépression, je me dis que j'ai passé ma vie à me battre pour une illusion puisque je ne fais que souffrir. J'ai l'impression de lutter pour une passion qui ne veut pas de moi. Mais sans le dessin ma vie n'a plus aucun sens...

Moi, je venais d'une famille où le discourt était : " il faut avoir un salaire à la fin de chaque mois ".  Mais celui qui allait devenir mon mari, ne voyait pas les choses ainsi. Lui sortait d'une famille d'entrepreneurs. Et me voyant sombrer, il a fini par me dire de tout quitter, de ne surtout pas retrouver de travail, mais de travailler non-stop sur des illustrations. Pour moi c'était de la folie. J'ai mis du temps à le vivre bien. Car il travaillait à son compte, nous devions sortir 800 € par mois. Mais, nous n'avions pas besoin de grand chose, et la vie était bien plus belle avec peu de choses mais une totale liberté, même s'il m'a fallu deux ans pour accepter cette liberté.

J'ai commencé par ouvrir un blog. Sur lequel je postais mes peintures et croquis. Et c'est comme ça, que j'ai été contactée par des auteures. Nous avons commencé des projets que nous envoyons en masse aux éditeurs. A l'époque ça m'a semblé long, mais en fait, j'ai trouvé un éditeur seulement un an après m'être mise à mon compte. Alors il ne fallait pas rêver non-plus, l'éditeur ne nous payait pas... Mais moi, ce que je voyais, c'est qu'une personne était prête à investir de l'argent pour que mes illustrations soient diffusées. Et en plus cela me permettait d'avoir un beau livre entre les mains pour aller me vendre auprès des éditeurs sur le salon de Montreuil.

Sur le salon de Montreuil, il fallait s'accrocher moralement. Il y avait une éditrice très sympa, qui chaque année me donnait des conseils, me disait ce que je devais faire évoluer et ce qu'il me restait à travailler. Mais j'en ai eu aussi qui ont été horribles. Il y en a une qui m'a dit que je ne savais pas dessiner et que je ferai mieux de retourner prendre des cours de dessin. Je devais ravaler mes larmes car j'avais un autre rdv juste après.

Mais ça valait le coup de ne pas lâcher, car au bout de 5 ans, j'ai décroché un contrat avec les éditions 2 coqs d'or Hachette ! J'ai cru que j'allais tomber à la renverse. J'étais dans les couloirs du Leclerc quand j'ai découvert le mail, je me suis mise à crier et à sauter de bonheur !

J'ai travaillé sur un projet dont je rêvais ! des robes de princesses autocollantes !!! moi qui enfant, passait mon temps avec les poupées à habiller en papier. Ça a été, THE étape dans ma carrière d'illustratrice ! le rêve et la reconnaissance ultime de l'époque !

Ensuite le deuxième rêve qui s'est réalisé, c'est quand les éditions Partners card m'a contacté pour créer un tourniquet entier avec juste MES illustrations ! ce jour là j'ai appelé toute ma famille pour leur annoncer et j'ai dansé de bonheur dans le salon.

Bien sûr, il y a des hauts et des bas, des avantages et des inconvénients à être à son compte. On peut rester plusieurs mois sans travail et d'un seul coup, être complètement débordé ! J'ai pleuré plusieurs fois en me demandant si j'arriverais à tout faire.

Il y a les remises en questions qui reviennent régulièrement. Mais très vite un projet vient balayer les doutes et hop on est relancé...

Bref l'histoire de la vie...

Et puis il y a eu ce fameux projet Ulule... D'un côté je me dis que c'est une folie, car ça y est le projet est validé, je vais donc me retrouver avec une montagne de cartons de livres dans une pièce de ma maison qu'il faudra que j'arrive à vendre. Mais quel bonheur de l'avoir fait. Déjà je gère tout de A à Z, encore une fois LIBERTÉ ! N'est-ce pas ce que l'on recherche tous... être libre ? Et le plus beau dans tout ça : chaque commentaire, l'enthousiasme des personnes à qui ça tenaient tellement à cœur que ce livre voit le jour ! Il n'y avait pas d'entremetteur, je recevais directement vos messages de joie et d'amour, Alors à ce moment-là, je revois mon parcours, je me revois étudiante à vendre mes toiles sur les marchés de nuit au bord de la mer. J'avais du mal à y croire quand une personne me prenait une toile qui lui demandait de sortir un billet de son porte monnaie... Je repense à toutes les fois où j'ai pleuré de rage en pensant que je n'y arriverais jamais...

Je vous remercie du fond de cœur, car c'est vous tous qui donnez un vrai sens à toute l'énergie que je met au profit de ma passion et à mes citations préférez... "qui ne tente rien n'a rien", "il faut toujours viser la lune car en cas d'échec on atterrit dans les étoiles"

N'oubliez pas que même si une personne vous dit un jour "tu n'y arriveras jamais" ne vous arrêtez pas... continuez. On souffre, on pleure mais on repart... Ne choisissez pas le chemin que les autres veulent vous voir prendre... Suivez la petite voix qui vous dit que là, vous êtes sur la bonne route.

Je vous embrasse du fond du cœur.

Les images présentes sur ce blog ne sont pas libre de droit, vous ne pouvez pas les utiliser sans avoir l'accord de l'auteur. Pour toutes demandes et questions : laurephelipon@gmail.com
https://www.facebook.com/plugins/like.php?href=https%3A%2F%2Fwww.laure-illustrations.com%2F2017%2F11%2Fsuis-devenue-illustratrice-jeunesse.html&layout=standard&show_faces=true&width=450&height=80&action=like&font=arial&colorscheme=light

4 réponses à “Comment je suis devenue illustratrice jeunesse”

  1. coraly dit :

    Ton billet sur ton parcours tombe pile poil dans une période de ma vie d’artiste et d’entrepreneur où j’ai envie de pleurer toutes les larmes de mon corps et de tout arrêter. Comme tu l’écris on passe par des hauts et des bas, des doutes, des remises en questions jusqu’au jour où une bonne nouvelle tombe et nous relance, nous redonne confiance en nous!
    Merci de partager ton vécu qui nous parle car on passe quasi tous par là et en te lisant on se sent finalement moins seule à se battre pour ses rêves.
    Je pense souvent à toi, non seulement parce que je te suit depuis longtemps mais aussi parce qu’un de tes livres est devenue le livre du soir de ma fille de 4ans (celui avec les fées) elle le connait par coeur et l’adore et à chaque fois que je lui lis je me dis qu’un jour elle lira aussi le mien avec autant d’envie ;)

    Bonne continuation et plein de succès pour ton livre à toi et rien qu’à toi! Bravo pour ton énergie et ta détermination <3

  2. Anne-Laure dit :

    Bonjour,
    j’admirais déjà beaucoup ce que vous faites, je l’apprécie encore plus maintenant que je connais votre parcours! Difficile certes mais pour un beau résultat!
    Moi c’était mon rêve de gosse d’être illustratrice, mais comme j’étais bonne élève j’ai finalement choisi une voie beaucoup plus classique. Bravo d’avoir eu le courage de suivre vos rêves!
    Bonne continuation pour la suite

  3. Laure dit :

    Merci pour vos très beaux messages. Anne-Laure, si la voie que vous suivez vous rend heureuse, c’est l’essentiel ;) et ne lâchez pas les crayons ! qui sait ce que l’avenir nous réserve ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En attendant bébé (Time laps / dessin animé)

Nouveaux contes du limousin

Recevoir des nouvelles par mail


Mes albums

Facebook

16/12/2018 19h54
jour 16 : nuage sur une idée originale de pierre-jean baranger ^^
16/12/2018 19h53
Je vous remet ici mes décembre qui ont été scannés et qui sont en vente sur la boutique ;) https://boutique.laure-illustrations.com/tous-les-produits.php#originaux
16/12/2018 09h34
Dernier jour pour venir nous rendre visite au pavillon du Verdurier, pour le salon "Livres en Fête" organisé dans le cadre du marché de Noël de Limoges ! la fofolle... oui c'est moi ^-^
15/12/2018 18h54
Jour 15 : amitié #lauredecember
14/12/2018 20h49
Jour 14 : magie... ... d'un premier regard #lauredecember Demain j'amène mes dessins au pavillon du verdurier n'hésitez pas à m'en faire la demande si vous souhaitez les voir ;) je les vends 15€
14/12/2018 19h01
Venez nous voir au pavillon du verdurier !!!! C'est jusqu'à dimanche ! On vous attend
13/12/2018 20h23
Jour 13 : rire
13/12/2018 16h40
Une journée fabuleuse hier entre un atelier dessins avec des enfants adorables dans un cadre fabuleux et une soirée radio !
12/12/2018 20h14
Jour 12 : truffe #lauredecember
11/12/2018 20h39
Jour 11 : évasion !!!! #lauredecember Merci pour tous vos messages qui sont si doux à lire 😘
11/12/2018 17h35
Pas d'inquiétude je prépare le plan d'évasion pour mon mot de ce soir 😊
10/12/2018 21h18
Jour 10 : saxophone #lauredecember
10/12/2018 18h04
Sam a mis les originaux en vente sur la boutique ! et arrive bientôt le déstockage de fin d'année des tissus en trop ;) <3 il bosse bien mon mari https://boutique.laure-illustrations.com/tous-les-produits.php#originaux
09/12/2018 19h27
Jour 9 : cinéma #lauredecember
09/12/2018 13h53
Je ne vous avais pas montré celui ci je crois ;)
08/12/2018 17h30
Jour 8 : rêverie #lauredecember
08/12/2018 11h16
Bon... je croise les doigts pour qu'il y ai qq personnes qui viennent papoter avec moi 😁
07/12/2018 20h17
Jour 7 : écoute Voici celle du jour. Il faudra que je rattrape celle d'hier que je n'ai pas eu le temps de faire. Demain je serai à cultura !!! J'amène mes dessins. Si vous passez et que cela vous intéresse n'hésitez pas à me demander de vous les montrer ;) #lauredecember
05/12/2018 20h58
Jour 5 : nature 😍 Merci à ttes les personnes qui participent et commentent c chouette de continuer avec vous. #lauredecember
04/12/2018 19h34
Jour4 : enfance C'est tellement vaste... ;) alors c au choix 😊 #lauredecember
03/12/2018 15h25
Jour 3 : lutine #lauredecember
02/12/2018 16h23
Jour 2 : aurore. Connaissez-vous l'histoire de cette déesse qui se réveille, chaque matin avant l'aube, pour prier le soleil de se lever mais qui disparaît dès que celui-ci, qu'elle aime éperdument, l'ébloui de ses rayons de lumière. .... #lauredecember
01/12/2018 18h18
1er décembre : pont. C'est reparti ! Auteurs et illustrateurs J'espère que vous serez motivés à me suivre ;) je remet la liste en commentaire #lauredecember
28/11/2018 16h14
J'aimerais envoyer ce projet aux éditeurs, j'avais pensé à "365 pensées poétiques illustrées"... chacune étant écrite par Pierre-jean Baranger. Vous en pensez quoi ? n'hésitez pas à me dire ce qui vous plairait ou des conseils pour améliorer le projet. Depuis la naissance de mon deuxième garçon, je suis un peu sortie du milieu de l'édition et pas facile d'y remettre les pieds, du coup, bcp de doutes et de questions... il va falloir recommencer les démarches et tout ça... j'en profite pour vous remercier, car chaque message que vous me laissez est un sacré encouragement pour continuer... <3
27/11/2018 19h42
Et un autre sur le mot "salsa" 😊